PULPE, un dispositif intéressant pour tester un concept 

30 janvier 2020

Sollicité par l’association Colore mon hôpital, la société rochelaise Serious frames a bénéficié de deux PULPE pour mettre au point une application immersive, ludique et interactive destinée à réduire le stress des enfants sur le point de subir une intervention chirurgicale. Efficace.

Comment diminuer l’angoisse des enfants s’apprêtant à subir une intervention chirurgicale ? Contacté par l’IUT de La Rochelle et l’association Colore mon hôpital, Olivier Quibel, le président de Serious frames, a imaginé, avec son équipe, une application en réalité augmentée pour tablette, destinée à accompagner les enfants de leur chambre jusqu’au bloc opératoire. L’application met en scène deux petits personnages, Crapoto et Peluchon, dessinés par Luc Turlan, qui viennent se greffer dans l’environnement réel de l’hôpital. De quoi améliorer grandement le confort des enfants (et des parents) et ainsi diminuer la prise d’antalgiques et de sédatifs.

Des applications ludiques, immersives et interactives

Diplômé de l’EIGSI La Rochelle en 2001, Olivier Quibel a toujours été convaincu du pouvoir des jeux vidéo. Pas uniquement pour jouer, mais aussi « pour communiquer différemment, vulgariser, rendre accessibles au plus grand nombre des sujets techniques ». Si convaincu qu’il en a fait son métier. Après avoir co-fondé la société de communication ABProd à Châteauroux, il a créé en 2015 à La Rochelle, Serious frames, un studio de création d’applications ludiques, immersives et interactives qui reposent sur les technologies innovantes des jeux vidéo du type 3D, réalité virtuelle, augmentée ou mixte.

« Au début, nous travaillions principalement pour l’industrie, et désormais de plus en plus pour la santé, la formation, la communication, le tourisme et le patrimoine », explique Olivier Quibel aujourd’hui à la tête d’une petite équipe de cinq personnes.

A plein temps pendant six mois

Pour mener à bien ce projet avec l’hôpital, Olivier Quibel a fait appel à deux étudiants de l’IUT de La Rochelle, grâce à PULPE. « Une aide bienvenue pour nous aider à finaliser le projet. » « Certains employeurs vont recruter à l’extérieur. Pour ma part, je me fais un point d’honneur à faire appel à des compétences locales », glisse-t-il.  « Le premier stagiaire a posé les bases de l’application, et le second, que nous avons recruté à l’issue du stage, a finalisé le prototype et ajouté des mini-jeux. PULPE est un dispositif très intéressant pour tester un prototype, un concept. Par rapport à un contrat d’apprentissage, il permet d’accueillir un stagiaire à temps plein et sur un temps long de six mois. »

L’application a fait l’objet d’un protocole expérimental sur une vingtaine de jeunes patients qui a prouvé toute son efficacité. Reste maintenant à le déployer dans les autres établissements hospitaliers du territoire. Tandis que les développeurs de Serious Frames travaillent déjà sur une version adulte.